Ma vulve est-elle normale ?

Ma vulve est-elle normale ?

Un véritable tabou s'est créé autour des parties intimes féminines. Notamment autour de la vulve. 

(Pour celles et ceux qui sont encore un peu perdu.e.s entre Vulve et Vagin, pas de panique ! On a écrit un article sur le sujet 😊)

 

On a ENFIN, grâce à internet à toute sorte d'information. Le problème ? C'est que souvent l'anatomie de la femme et plus particulièrement la vulve et le vagin, ont une image déformée de la réalité. Merci l'industrie du porno ! 
On nous montres des vulves toutes lisses (souvent sans poiles, sans poils incarnés ou rougeurs) avec des lèvres parfaitement régulières, petites etc...


La réalité est toute autre !
IL Y A AUTANT DE FORMES DE VULVES QU'IL Y A DE PERSONNES.

 

 

 

THE PROUD LABIA MOVEMENT

Les groupes féministes ont toujours promu l'amour de soi et la Body Positivité (l'acceptation de son corps).

Dans le passé - également appelé "l'ère pré-Internet" - ces groupes féministes encourageaient les femmes à prendre un miroir et à regarder leurs vulves. 

On t'encourage, si tu ne l'as pas encore fait (ou ça fait un moment), de prendre un miroir et de regarder ta vulve. De la rencontrer et d'apprendre la à la connaître et à l'apprécier.

Illustration by Hilde Atalanta –  The Vulva Gallery

De nombreuses expositions ont eu (et ont toujours) lieu.
Des artistes mettant en avant la beauté de la diversité des corps et des vulves. Éduquer et proposant une représentation anatomique réelle.
Car, rappelons qu'à l'époque (avant internet) il n'y avait pas d'images de vulves dans les médias grands publics, à une exception de...la pornographie.

Depuis les années 2010, des groupes féministes ont lancé des campagnes à la renommée mondiale, tels que Large Labia Project ou Courageous Cunts. Ces groupes féministes recueillent des photos de vulves, pour illustrer la diversité anatomique pour éduquer et décomplexer. 

 

lareg Labia Project

 

 

Le Labia Pride Movement  a été créé pour sensibiliser à l'essor de la labiaplastie et pour encourager les personnes atteintes de vulves à être fières de leur corps.

La Labiaplastie consiste à réduire la taille des petites lèvres du vagin, par souci esthétique ou fonctionnel. Aujourd'hui la majorité des labiaplasties sont réalisées dans un souci d'esthétisme et volonté de se confirmer aux images qu'on retrouve en pornographie. 

 

Instagram est aujourd'hui une excellente source de représentation de la vulve avec des comptes partageant des dessins, de l'art et/ou du contenu éducatif:

 The Great Wall Of Vulvas

 

Un autre projet intéressant est la publication en 2019 de « Femme : la réalité nue » de la photographe Laura Dodsworth. Grâce à ses photos, chacune des 100 vulves qu'elle a prise, est accompagnée d'une histoire.

 

Est-ce que ça nous aide vraiment a mieux aimer nos vulves ?

Certains soutiennent que ces projets nuisent à leur noble cause : autant de représentation peut complexer, si la personne ne se retrouve pas dans les exemples montrés. 

Nous, chez Peachyness, pensons qu'au contraire, plus il y aura de représentations, plus on comprendra nos vulves et nous retrouverons dans ce qui est montré, sans honte, complexe. 

 

Labiaplastie, un fleau ?

Selon les données recueillies par l'International Society of Aesthetics Plastic Surgery, les chirurgies de labiaplastie ont augmenté de 45% dans le monde entre 2015 et 2016. Cette chirurgie vise à modifier les petites lèvres (lèvres internes) et/ou les grandes lèvres (lèvres externes), pour en changer la forme.

Dans certains cas, une labiaplastie est nécessaire, pour des raisons médicales : Si les lèvres provoquent des gênes voire des douleurs lors d'activités quotidiennes (marcher / courir / nager / pendant les rapports sexuels…) ou lors du simple port de vêtements. La labiaplastie est une option. Cet inconfort peut également se manifester plus tard dans la vie, à mesure que les vulves évoluent et changent de forme avec le temps.

Mais aujourd'hui, la majorité des labiaplasties sont conduites uniquement par envie de conformisme ou jeunesse. 

Markété désormais comme un "must have" de plus en plus de femmes, passées à un certain age, passent par une labiaplastie pour rajeunir leur vulve.

De plus, de plus en plus de ces chirurgies sont pratiquées sur des adolescents, pour des raisons uniquement esthétiques. En 2016, aux États-Unis, 5% des patientes ayant subi une labiaplastie avaient 16 ans ou moins !

 

Soyez bienveillant.e envers votre vulve

Notre société a créé ce cercle vicieux de complexes et de tabous. La chose la plus importante à retenir est que votre vulve est unique. Unique ne veut pas dire mieux ou moins bien. Elle est simplement différente. 

On vous encourage à mieux la connaitre, à la regarder, à la toucher et à vous occuper d'elle. Connaitre sa vulve, permet de mieux se connaitre soi. Se sentir à l'aise avec sa vulve (sa forme, son odeur, ses poils etc...) permet de se sentir mieux dans sa peau. 

Vous pouvez aussi parler de vos questions et doutes à votre gynécologue ou sage-femme (oui, une sage femme peut vous suivre, sans que vous soyez enceinte).